Comprendre le principe de la prime à la conversion

Comprendre le principe de la prime à la conversion

Lorsqu’on possède une vieille voiture, la changer est une option séduisante. Malheureusement, il n’est pas à la portée de tout le monde de s’offrir une nouvelle voiture plus moderne et moins polluante. Bénéficier d’une aide est alors une aubaine. Pour s’acheter une nouvelle voiture écologique par exemple, il existe des aides de l’État dont on peut bénéficier et la prime à la conversion est l’une d’elles. Voici toutes les informations dont vous avez besoin pour comprendre le principe de la prime à la conversion.

Qu’est-ce que la prime à la conversion ?

La prime à la conversion est une aide accordée par l’État aux ménages désirant s’acheter une voiture plus propre et plus écologique. Autrefois destinée uniquement à certains ménages, cette prime est désormais à la portée de tous. Mais pour en tirer, le meilleur parti, le préalable indispensable est de comprendre la prime à la conversion et les conditions dans lesquelles elle s’applique.

Les conditions d’accès à cette prime

Pour bénéficier de la prime à la conversion, il faut dans un premier temps avoir une vieille voiture ou une vieille camionnette depuis au moins 12 mois. Ce vieux véhicule devra avoir un poids total autorisé n’excédant pas les 3,5 tonnes. Pour un ménage imposable, si le véhicule fonctionne au diesel, la date de sa première immatriculation devra se situer avant 2001. Dans le cas d’un ménage non imposable, le même type de véhicule devra avoir été immatriculé pour la première fois avant 2006.

Lorsqu’il s’agit par contre d’un véhicule à essence, la date de son immatriculation devra être antérieure à 1997 ; que le ménage soit imposable ou pas. Ce véhicule devra être détruit dans un centre VHU agréé pour que le ménage puisse prétendre à la prime à la conversion. Ce ménage devra également remplacer le véhicule par un autre remplissant certaines conditions. Le montant de la prime dépendra du statut du ménage et du type d’achat effectué par celui-ci.

Le montant des primes dont on peut bénéficier

Que l’on soit un ménage imposable ou non, on peut bénéficier d’une prime de 2500 € pour l’achat d’un véhicule électrique neuf. Dans un second cas, deux sommes différentes peuvent être allouées à un ménage en fonction du statut fiscal de celui-ci. Ainsi, pour un ménage non imposable, faire l’achat d’une voiture électrique d’occasion ou d’une voiture (neuve ou d’occasion) à essence ou diesel, classée Crit’Air 1 ou 2 dont la quantité de CO2 émise est inférieure à 130g/Km donne droit à 2000 €.

Un ménage imposable quant à lui, bénéficie dans les mêmes conditions d’une prime à la conversion de 1000 €. Les véhicules 2 ou 3 roues motorisées et les quadricycles électriques sont également concernés par cette prime, mais ceux-ci doivent être achetés neufs. La prime sera alors de 1100 € pour un ménage non imposable et de 100 € pour un ménage imposable.

Le principe de la prime à la conversion permet à un ménage de bénéficier d’une aide financière de l’État pour s’acheter un nouveau véhicule neuf ou d’occasion pour remplacer son ancienne voiture. Le montant de la prime dépendra du type de véhicule acquis et du statut du ménage acquéreur.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *