Crédit : avez-vous pensé à souscrire à une assurance?

L’hypothèque et le cautionnement sont les techniques les plus courantes quand il s’agit de s’assurer de la solvabilité des emprunteurs. Toutefois, ces pratiques engendrent trop souvent des litiges entre les établissements et leurs clients. Et s’il existait une alternative? 

L’assurance-crédit est la solution tout indiquée. La couverture protégera aussi bien la banque que l’assuré, même avec les prêts immobiliers à très long terme.

Comment trouver l’assurance de prêt adéquate?

La solution la plus classique consisterait à passer d’une enseigne à une autre pour vérifier chaque proposition d’assurance, mais cela prendrait trop de temps. Le futur assuré peut également faire appel à un courtier expert qui le guidera sur le choix et les démarches à suivre. 

La meilleure option sera toujours celle des comparateurs en ligne. Les caractéristiques des offres sont bien détaillées et l’emprunteur a la possibilité de faire jouer la concurrence. L’assurance de prêt idéale sera celle qui correspond au profil du demandeur. État de santé, âge, profession, loisirs ou autres, tous les critères seront à prendre en considération.

En général, la prise en charge est fixée à hauteur de 35 % du coût total de l’emprunt. S’ils ont déjà souscrit à un contrat de groupe (celui proposé par la banque), les futurs assurés peuvent recourir à la loi Hamon 2014 et la loi Sapin 2 en 2016 et bénéficier du droit de résiliation et de changement d’établissement.

Choisir des garanties adaptées à sa situation

L’assurance emprunteur donne accès à des garanties obligatoires et facultatives, notamment avec un contrat individuel (autre que celui proposé par la banque). Afin que la couverture puisse présenter les prises en charge recherchées, il est important de s’assurer que les garanties correspondent bien à son style de vie. 

Certaines activités telles que les sports extrêmes et les déplacements fréquents en dehors du pays sont, par exemple, à prendre considération. La garantie décès est aussi à revoir dans le cas des seniors ou personnes atteintes d’une pathologie particulière.

écrit parSegalaavec amour
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *