La mort d’un proche : comment y faire face ?

Faire face à la mort soudaine d’un proche ou ami n’est jamais facile. Sentiment d’injustice, tristesse, révolte… Ce sont tous autant de réactions émotionnelles que tout un chacun éprouve lors de ces moments. Le départ d’une personne chère influe sur l’état physique et le bien-être psychologique. Voici quelques conseils pour mieux affronter cette situation quelque peu douloureuse.

Savoir à quoi s’attendre après la mort d’un proche

En général, les personnes qui ont perdu un proche éprouvent de la colère, de la perplexité ainsi que de la culpabilité. Identifier ces sentiments par rapport à ce que vous vivez peut considérablement vous aider. La première étape, qui est certes la plus difficile, est d’accepter la mort. Pour cela, il faudra que vous évacuiez tout ce que vous ressentez de façon naturelle et ne retenez pas vos larmes.

Parler à quelqu’un

Pour certaines personnes confrontées à la perte d’un être cher, il peut être utile de côtoyer la famille ou les amis. Parler à d’autres personnes qui sont dans le même cas que vous peut vous aider à accepter ce qui s’est passé. Faites toujours en sorte de remémorer tous vos bons moments passés ensemble. Cela vous permettra de vous souvenir de la personne défunte avec moins de douleur. Si vos amis ou des membres de votre famille ne sont pas libres, rejoignez un groupe de soutien ou consultez un conseiller en deuil. Lorsque vous vous recueillez, mettez-y quelques articles funéraires auxquels votre proche défunt y tenait.

Aider vos enfants

Tout en faisant face à votre propre douleur, vous devrez également aider vos enfants, si vous en avez, à le faire. En effet, la perte d’un être cher peut affecter l’état psychologique d’un enfant et avoir des incidences sur son développement personnel et son comportement en général. Pour éviter cela, vous devez lui expliquer la mort avec des mots et des concepts adaptés à son âge. S’il vous pose des questions, répondez-lui sincèrement sans mentir. Quoi qu’il en soit, le temps est le meilleur allié pour un deuil, que ce soit pour les enfants ou pour les adultes.

Avoir recours aux compétences d’un spécialiste

Certaines personnes n’arrivent pas à gérer correctement leur deuil. Celles-ci connaissent des problèmes de santé mentale qui découlent de troubles dépressifs majeurs ou encore de stress post-traumatiques. Ces problèmes impactent en grande partie sur leur vie quotidienne et peuvent avoir des effets néfastes, à l’exemple du comportement suicidaire. Devant cette incapacité à accepter la perte d’un proche, il est recommandé de consulter un psychologue spécialisé en deuil. Ce spécialiste saura préconiser les thérapies et soins adaptés pour que vous surmontiez les phases dépressives.

Se reconstruire

Cette étape de reconstruction n’est possible que si vous acceptez la situation et que vous décidez d’aller de l’avant. Pour y parvenir, sortez de votre solitude et reprenez goût à la vie. Renforcez les liens avec vos proches afin de compenser le vide affectif. Vous avez aussi la possibilité de pratiquer de nouvelles activités, de rencontrer des gens nouveaux et de refaire le plein d’énergie. Cette reconstruction vous amènera également à mieux vous connaître. Vous découvrirez peu à peu vos ressources personnelles et reprendrez peu à peu confiance en vous.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire