Que faut-il savoir sur la toiture végétalisée ?

Une toiture végétalisée peut être construite soit à la forme plate soit à la forme pentue avec une très faible inclinaison. Elle est composée de matériaux d’étanchéité, d’un substrat d’une certaine épaisseur et des plantes vertes. La construction d’une toiture végétalisée sur les bâtiments d’habitation commence à gagner du terrain, surtout dans les milieux urbains. La toiture végétalisée est très écologique, elle permet d’avoir des espaces verts qui sont très bénéfiques pour l’environnement. Une toiture végétalisée est également bien isolée et très esthétique. Les entreprises professionnelles dans le domaine de la couverture peuvent construire pour vous une toiture végétalisée conformément à vos attentes.

Les types de toiture végétalisée

Il existe deux types de toitures végétalisées à savoir la toiture à végétalisation intensive et la toiture végétalisation extensive.

Les toitures à végétalisation intensive ne peuvent être installées que sur une toiture-terrasse. Elles peuvent être considérées comme des jardins suspendus. La construction de ce type de toiture nécessite un substrat d’une épaisseur supérieure à 15 cm et d’un système d’arrosage. Il est à noter que l’intervention d’un professionnel en toiture tel que ce couvreur qui se trouve dans le 83 est obligatoire pour l’installation de ce type de toiture végétalisée.

Les toitures à végétalisation extensive peuvent être installées sur n’importe quelle toiture plate.  La construction de ce type de toiture nécessite un substrat d’une épaisseur qui varie entre 5 et 15 cm. Ces types de toitures végétalisées ne nécessitent pas d’un système d’arrosage. On peut l’arroser manuellement quand c’est nécessaire et elles peuvent être installées par les simples amateurs.

Les avantages d’une toiture végétalisée

Une toiture végétalisée apporte de nombreux avantages autant pour le bâtiment que pour l’environnement. En effet, elle a une bonne qualité isolante sur le plan thermique et phonique. Elle permet de garder la chaleur et empêche le froid de pénétrer à l’intérieur du bâtiment pendant les saisons froides. De plus, elle atténue également les bruits des pluies ou des grêles tombées dessus pendant les saisons des pluies. Le substrat utilisé pour une toiture végétalisée résiste bien au feu, il peut également être bénéfique pour le bâtiment en prolongeant sa durée de vie.

Concernant les avantages apportés par une toiture végétalisée à l’environnement : les plantes vertes sur la toiture purifient l’air pollué des milieux urbains, en absorbant les gaz carboniques CO2 et en dégageant de l’oxygène O2.

La dégradation de la charpente qui supporte une toiture végétalisée n’est pas évidente, il faut simplement le protéger avec une matière étanche et d’installer un dispositif d’évacuation d’eaux sur la toiture.

Installation d’une toiture végétalisée

Certaines règles sont à respecter pour l’installation d’une toiture végétalisée. La toiture végétalisée peut être installée peu importe la superficie de la toiture. Cependant, il faut que la toiture ait une inclinaison de 5° minimum et 35 ° au maximum et qu’un système anti-glissement soit installé avec une structure en bois ou en béton suivant la nécessité. Il faut également que la toiture soit bien étanche, on peut employer une bâche EPDM. Il faut créer un drainage en argile expansée, en brique concassée ou en pouzzolane avec une membrane de drainage. Ensuite, il faut poser une voile anti-racines confectionnées avec une toile non tissées, géotextile, feutre, etc. Après cela, il faut poser un substrat de 5 à 15 cm d’épaisseur ou plus (s’il s’agit d’une végétalisation intensive) qui est léger et qui retient bien l’eau. Suite à cela, il faut planter les végétaux et mettre des graviers sur les périphériques de la toiture. Pour finir, il reste à utiliser un engrais à action lente ou un engrais organique pendant la première année de la construction de la toiture.

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire