Fours à bois, fours à tartes flambées et cuisson sur pierre.

Four-a-boisL’origine du pain vient de l’Egypte et remonterait à plus de 3 000 ans avant Jésus Christ. Les égyptiens de l’antiquité, connus pour leurs qualités de visionnaires, ont également inventés la cuisson sur pierre, aussi appelée pierre réfractaire.
Ce savoir-faire traditionnel arrivera plus tard en Europe et se développera de sorte que chaque village avait un grand four à bois en pierre réfractaire, permettant à chaque famille de cuire du pain frais.
Cette tradition, favorisée par l’accessibilité de la farine, fit du pain l’un des aliments les plus importants au monde, d’autant qu’il couvre une grande partie des nutriments nécessaires à notre bon fonctionnement.
Cette tradition du four à bois de village, qui deviendra plus tard le four du boulanger, a donné lieu à la naissance de certains grands plats typiques, dont le plus connu en Italie ; la pizza.
En France, et plus particulièrement en Alsace, on inventa la tarte flambée dont je vais vous conter l’histoire.
En fait, ces fours anciens, tout en pierres réfractaires, mettent du temps à chauffer et avoir une bonne inertie thermique. Alors pendant la chauffe, alors que le feu est très puissant, mais les pierres réfractaires pas encore assez gorgées de chaleur, on enfournait une pâte étalée finement, garnie de fromage blanc et d’autres ingrédients dont on disposait sur la pierre réfractaire.
Très rapidement, de douces effluves attiraient les villageois autour du four à bois et on partageait la tarte fumante sortant du four. Peu à peu la recette s’est stabilisée pour devenir la tarte flambée qu’on connaît aujourd’hui : de la pâte, de la crème, des oignons et des lardons.
Maintenant, pour en revenir à notre pain cuit au feu de bois, on chauffait donc le four une fois par semaine pendant 2 à 3 heures pour que la pierre soit bien chaude, et alors elle le restait pour plusieurs heures, ce qui permettait de cuire de grandes quantités de pains, en plusieurs fournées.
Le pain était cuit à chaleur tombante, ce qui, les boulangers vous le diront, donne une cuisson particulière au pain. Cette technique ancienne de cuisson, sublimée par le goût du feu de bois, donnait un pain à la saveur authentique, que l’on a rarement l’occasion de goûter aujourd’hui.
La cuisson au feu de bois est tout un art et aussi un plaisir. Il est sûr qu’aujourd’hui, on a souvent du mal à se prendre le temps de faire les choses bien à notre rythme. Ce monde va tellement vite, que l’on a du mal, même sur notre temps libre, à prendre notre temps, comme si l’on avait oublié comment faire.
Pour retrouver ce goût de la chose bien faite, la cuisine au four à bois est idéale. On est en contact avec le bois, les flammes qui dansent dans le four, les odeurs qui se dégagent, ces choses-là nous ramènent dans le présent. En plus, on travaille souvent la pâte pour faire du pain, de la tarte flambée ou de la pizza, et la pâte nécessite du repos pour livrer tous ses bienfaits, il ne faut pas la presser, ce qui nous pousse nous-mêmes à ralentir.
En plus, ce qui est sympathique, c’est qu’on avance peu à peu et on gagne en assurance, même s’il n’y a jamais deux jours exactement pareils dans le monde de la cuisson au feu de bois !
Venons-en maintenant, à ce que l’on appelle un four à tarte flambée. Il s’agit également d’un four à bois, mais il diffère dans sa conception et dans son utilisation du four à bois en pierres réfractaires.

Comment utiliser un four à bois

Un four à bois classique en pierres réfractaires, nécessite une place certaine dans votre jardin, des connaissances, rudimentaires au minimum, en maçonnerie, et du temps. Du temps pour le concevoir, comptez environ 3 à 4 jours de montage, et du temps à chaque utilisation, à raison d’une à deux heures de chauffe avant de lancer la cuisson. C’est une belle expérience, mais la grande capacité de ces fours et le bois qu’il demande sont parfois un frein à l’envie de cuisson au feu de bois du particulier.
Heureusement pour lui, l’Alsace a inventé le four à tarte flambée ! J’en rajoute un peu, par fierté de ma région, mais les fours à tartes flambées présentent de nombreux avantages :
–    Ils sont bien plus rapides à chauffer et économe en bois que les fours en pierres réfractaires. Bien entendus, une fois qu’on arrête de les chauffer, ils refroidissent plus vite que les fours à bois classiques. Pour information un four à tarte flambée prend environ 20 minutes pour être à bonne température.
–    Ils sont prêts à l’emploi, déjà assemblée, il n’y a plus qu’à les positionner à l’endroit choisi dans votre jardin et à les utiliser.
–    Ils ont aussi l’avantage d’être aisément déplaçable, contrairement aux fours à bois classiques, qui, une fois maçonnés, auront du mal à bouger.
–    Du fait de leur conception en métal, les four à tarte flambée, sont sujets à la rouille, il faut donc les protéger à l’aide d’une huile, type huile de lin.
–    Enfin, leur méthode de cuisson est différente de celle des fours à bois ancestraux. En effet, ils sont divisés en deux étages et comportent donc deux portes. L’étage du dessous est fait pour la combustion, c’est donc dans celui-ci que l’on insère et fait brûler le bois. Les flammes vont ainsi chauffer la pierre réfractaire qui se trouve à l’étage du dessus, et vont également venir sur les côtés pour donner le côté flambé à la tarte flambée !
Voilà les principales différences entre les fours à bois dits classiques en pierres réfractaires, et les fours à bois made in Alsace, dits fours à tartes flambées. J’ajoute bien sûr, que les fours à tartes flambées permettent également de cuire des pizzas, du pain, mais aussi tous les plats que l’on pourrait cuire dans un four classique de cuisine.
Enfin, les fours à tartes flambées, sont des fours au design traditionnel qui permettent facilement de partager des moments très conviviaux avec vos amis, surtout durant les belles soirées du printemps et de l’été.
Bonne cuisine à vous !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire