Le Kiosque des Noctambules : un an déjà !

Souvenez-vous ! Au mois d’octobre 2000, une bouche de métro futuriste est inaugurée station Palais -royal. Il s’agit de fêter les Cent ans du métro. Signée Jean-Michel Othoniel, cette œuvre folle na pu être concrétisée que grâce au concours des éditions Flohic qui ont convaincu la RATP de la pertinence du projet. Aujourd’hui, cet édifice fait partie du patrimoine des Parisiens qui l’utilisent au quotidien.

« Souvenir de Guimard

Mosquées d’Istanbul, feux d’artifice romains, colliers de verre dans les jardins vénitiens conduisent au métro parisien. Si le projet, mûrement réfléchi, s’élabore à partir de ces emprunts multiples et de ces souvenirs de voyages, Le Kiosque des Noctambules songe, lui, plus précisément à œuvre architecturale d’Hector Guimard.  » Je suis né à Saint-Étienne, l’évocation du métro n’implique donc pas pour moi de souvenirs particuliers « . Rien à voir avec l’enfance de Zazie ou d’Antoine Doinel, le héros des Quatre Cent coups.  » Le style Guimard fait partie de l’histoire de lart, il illustre une époque que jai découverte pendant mes études. Ses motifs floraux appliqués pour les stations du métro parisien signent l’esprit de l Art nouveau. Créateur singulier, artiste, Guimard a su s’adapter à la commande industrielle sans renier ses conceptions dune sculpture nouvelle. Ses projets sont d’ailleurs exposés au musée d Art moderne de New York « . Dès les premiers dessins, et pendant toute la réalisation du Kiosque des Noctambules, Jean-Michel Othoniel fait référence à Guimard. Son Kiosque n’en est pas la copie, plutôt une référence dont l’analyse se lit au premier coup d’il : emploi de la fonte de métal, créations de formes organiques en verre, motifs des frises ajourées pour la rambarde et céramique piégeant la lumière dans la trémie. »

Centenaire du métro de paris, le Kiosque des Noctambules, une œuvre de Jean-Michel Othoniel, texte de Laurent Boudier, copyright RATP.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire