Le micro foncier

Explications sur le Micro Foncier

Le micro foncier permet d’acquérir un abattement fiscal de 30 % sur les revenus fonciers dès lors que ceux-ci excédent pas 15000 euros.Avec le micro foncier, aucune autre déduction ne peut être opérée sur le revenu brut. Pour quine contribuable puisse bénéficier de plein droit du régime micro foncier il faut que le montant de ses revenus bruts fonciers soit inférieur à 15000 euros.au delà de 15000 euros de revenus locatifs c’est le régime du réel qui s’applique automatiquement. Pendant 3 ans le choix du régime micro foncier est irrévocable. Quelles sont les conditions requises pour bénéficier du régime micro foncier ? Le régime micro foncier ne s’applique que lorsque des membres du foyer fiscal est propriétaire d’un ou de plusieurs immeubles donnés en location et relève d’un des régimes suivants: monuments historiques et assimilés, immeubles bénéficiant de la loi Malraux ou situés en zone franche urbaine, immeuble ayant bénéficié dune réduction d’impôt pour investissement locatif pendant la durée du régime, immeuble placé sous le dispositif Besson, Robin ou Borel, associés de société civile de gestion d’immeubles qui n’ont pas d’autres revenus fonciers.Par ailleurs, il n’est pas obligatoire de respecter un plafond de loyer et de ressources pour bénéficier du micro foncier.

Quelles sont les limites du régime micro foncier?

Les limites du régime micro foncier.le revenu brut foncier à prendre en compte comprend l’ensemble des revenus fonciers du foyer fiscal. Lorsque le total excède la limite de 15 000 euros, le régime du micro foncier cesse immédiatement de s’appliquer au titre de l’année au cours de laquelle ce seuil est dépassé. Les revenus fonciers du foyer fiscal sont alors soumis au régime réel.

Avis sur le régime micro foncier

Si le revenu brut n’excède pas 15 000€, le micro foncier s’appliquera de plein droit, sauf option pour le régime réel. Option pour le régime réel devra être exercée lorsque les charges déductibles excèdent 30 % du revenu brut, il en est par exemple si des travaux importants doivent être réalisés au cours de la période d’option, la déduction du coût des travaux pouvant être supérieure à l’abattement forfaitaire de 30 % du micro foncier. Il sera donc judicieux de calculer et d’anticiper ces modifications pour optimiser les déductions sur les revenus fonciers.

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire