Les falaises de la Côte d Albâtre s’effondrent

300 mètres de falaises ont dégringolé de 80 mètres au début du mois d’août à Cherbourg-Octeville, dans la banlieue du Havre. Plus récemment, c’est un pan de 70 mètres qui s’est écroulé sur une hauteur de 50 mètres. Des éboulements inhabituels par leur ampleur et pour la saison. Érosion, bien sûr, mais aussi les fortes précipitations et les aménagements expliquent ce phénomène.

Taret et sa célèbre aiguille creuse, rendue célèbre par les aventures d’Arsène Lupin qui en avait fait son repaire, le Sentier des douaniers. Ces noms forment l’identité et une part du patrimoine historique de la Seine-Maritime.

Le gr 21, ce sentier de grande randonnée tracé en 1972, s’étend sur 161 km du Havre jusques Déport. Aujourd’hui, les récents éboulements le menacent sérieusement. Sans compter que par nature, la falaise recule.

Est pourquoi, le Comité départemental du tourisme, le Conseil général et la Fédération française de randonnée pédestre se sont associés afin d’effectuer un bilan du tracé, puis de le réaménager. Le sentier devra sans doute s’écarter de la crête pour faire une place équivalente au littoral et à l’arrière-pays.

Le pays de Aux se distingue par son patrimoine intérieur. Le château de Dieppe, l’abbaye de la Bénédictine à Fécamp et le nouveau Musée Arsène-Lupin à Taret en sont les illustrations marquantes. Les fortins, vestiges du mur de l Atlantique édifié par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, se distinguent également.

Le fameux sentier sillonnera parmi ces sites. Il contournera, comme c’est le cas actuellement, les centrales nucléaires de Penny et Palude. Alors peut-être les promeneurs retrouveront-ils un tracé cohérente sûr.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire