Les halles : leur place dans l’histoire

halles

Les halles qui sont un type d’élément de notre patrimoine ont une histoire. On évoque souvent leur fonction commerciale et leur multiplication avec l’essor du commerce au Moyen Age. Les halles abritent alors l’ensemble des activités marchandes. Les transactions sont facilitées par un meilleur confort. Les prix en vigueur ont valeur de référence pour les autres marchés. Les halles sont ainsi au cur de la vie économique de la cité. Elles ont aussi des fonctions politiques. Le seigneur y rend la justice. Pendant la Révolution, c’est en son sein que les troubles éclatent. Les halles sont enfin le point de rencontre des paysans et des citadins, de la culture savante et de la culture populaire.

En bois, en pierre, puis métallique et intégrant le verre, les halles se sont modifiées selon l’époque et la région dans laquelle elles se situaient. Crémieu, Questembert, Dives-sur-Mer, Egreville, Arpajon et plus récemment Baltard symbolisent une époque mais aussi un lieu. Leur architecture révèle les matériaux utilisés dans la région, mais surtout elle révèle l’usage de l’édifice. Certaines sont affectées aux toiles et aux étoffes, d’autres au blé et au beurre. Les grandes villes comme Paris possèdent des halles spécifiques selon le type de produits.  » Cohues  » dans l’Ouest,  » laub  » en Alsace, grenettes dans le centre-est,  » places couvertes  » dans le midi : la halle recouvre ainsi plusieurs appellations qui correspondent chacune à une spécificité régionale et donc à des fonctions distinctes.
Près de chez vous, il y a une halle. Quelles furent ses fonctions dans le passé ? Qui la construite, quand, pourquoi et comment a-t-elle évolué ? C’est ce que nous voulons savoir.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire