Programme minceur : comment la phytothérapie nous aide à perdre du poids ?

La phytothérapie est réputée comme étant une méthode de traitement médical. Mais si les vertus des plantes nous servent à soigner les maladies, pourquoi ne seraient-elles pas pratiques pour nous aider à maigrir ? Qui plus est, la prise de poids et l’obésité peuvent être perçues comme des troubles. Ce serait bien s’il existait une thérapie dédiée. La réponse est : oui. En effet, puisque la phytothérapie est l’une des pratiques majeures en naturopathie, elle peut servir de support à tout programme minceur. Avec un usage correct, elle sera le grand allié des régimeurs dans la quête du poids idéal. Voici quelques idées et astuces proposées par les spécialistes.

Des plantes pour mieux brûler les graisses

Tout faire pour éliminer le maximum de graisse, c’est la meilleure façon de maigrir quelle que soit la technique adoptée. Certaines plantes médicinales utilisées en phytothérapie peuvent aider les régimeurs à atteindre cet objectif. Les professionnels les appellent « plante pour la perte de poids » ou « brûle-graisses ».

En tête de liste des espèces végétales préconisées, vous avez le maté. Réputée pour sa forte teneur en caféine et ses propriétés incroyables contre la fatigue, cette plante originaire d’Amérique du Sud a aussi la capacité d’accélérer le métabolisme. Elle mobilise les réserves adipeuses et favorise la combustion des graisses et des sucres stockés. Par ailleurs, elle aura également des effets bénéfiques sur le physique et mental des régimeurs puisqu’elle leur donnera plus d’énergie et de tonus.

Autre plante intéressante, le pissenlit est reconnu pour ses vertus stimulantes. Il favorise la dépense énergétique en encourageant l’organisme à brûler plus de graisses.

Drainer son corps de façon naturelle

La rétention d’eau est l’une des principales raisons qui font qu’on a toujours du mal à maigrir malgré nos efforts. Le corps a, en effet, besoin d’être drainé si on veut faciliter le processus. Bien sûr, avant de faire appel aux vertus médicinales des plantes, il est important d’identifier l’origine du problème. Cela peut servir dans le choix de l’espèce végétale drainante qui conviendra le mieux. La rétention peut, par exemple, être due à une faible consommation d’eau ou à une alimentation trop riche en sel.

En général, les phytothérapeutes recommandent la reine-des-prés. Cette plante possède d’excellentes propriétés diurétiques et dépuratives. Ces dernières favorisent l’élimination rénale de l’eau et réduisent les risques d’œdème.

En alternative, vous avez le pissenlit. Comme on l’a vu précédemment, cette plante est pratique pour brûler les graisses emmagasinées. Cependant, il s’avère également qu’elle possède des vertus diurétiques. En plus de réduire la rétention d’eau, le pissenlit renforce les fonctions biliaire et rénale. Il sera aussi d’une grande aide si la personne est atteinte de constipation en raison d’un régime trop strict.

Des plantes qui aident à réduire la sensation de faim

Le régime alimentaire est l’un des aspects majeurs des programmes minceurs. En effet, pour que la perte de poids soit conséquente, les régimeurs auront besoin d’adopter les bonnes habitudes. Ils seront, par exemple, contraints de respecter un mode de nutrition un peu particulier qui leur donnera une sensation de faim tout au long de la journée. Certaines plantes en phytothérapie les aideront à lutter contre cette envie constante de grignoter.

Le fucus vésiculeux est l’une des espèces les plus conseillées. Cette algue de la famille des fucacées, mieux connue sous le nom de varech vésiculeux, est riche en nutriments. Sa forte teneur en minéraux, en vitamines et en oligo-éléments fait d’elle un excellent complément alimentaire. Cependant, son véritable atout réside dans son effet coupe-faim. Ses thalles déshydratés, qui gonflent une fois passés dans l’estomac, favorisent la sensation de satiété.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire