S’évader en toute liberté au Kirghizistan

Une des meilleures destinations de l’Asie centrale, le Kirghizistan vaut vraiment le détour rien que pour admirer ses grands espaces, ses steppes ou encore ses montagnes. Grâce à ces dernières, ce pays fait partie des hauts lieux de la randonnée. Il y en a des sentiers pour tous les amateurs de cette activité, en particulier les trekkeurs. Cet endroit est aussi un incontournable pour ceux qui sont amoureux de la nature. En effet, ce pays dispose encore des paysages exceptionnels qui sont essentiellement préservés. Pour que le dépaysement soit complètement au niveau, il est possible de tenter une expérience insolite en dormant dans une yourte nomade. Cette option permet aux aventuriers de rester au plus près de la nature tout au long de leur expédition. Ici, il n’existe pas de véhicules à moteur, on prend le cheval pour effectuer tout type de déplacement. D’ailleurs, la randonnée équestre fait partie de la culture locale et les visiteurs auront le privilège de s’adonner à cœur joie à cette activité. C’est le moyen le plus sûr de traverser librement les steppes et les montagnes.

Assister à une rencontre sportive traditionnelle, le Bouzkachi

Afin de varier les plaisirs le temps d’un voyage au Kirghizistan, les touristes peuvent participer au Bouzkachi, le jeu de l’attrape chèvre. Il s’agit d’une activité équestre collective pratiquée dans plusieurs pays d’Asie centrale et du Moyen-Orient, à savoir, Tadjikistan, Ouzbékistan, Iran, Kazakhstan, Pakistan et notamment, Kirghizistan. Selon les régions, on l’appelle aussi Ulak Tartish, Kök Berü, Ulak Tyrtys, Kökpar ou encore Kuk Pari. Le déroulement du Bouzkachi commence par le regroupement d’une centaine de joueurs qui sont répartis généralement en équipe de dix joueurs. L’objectif du jeu consiste à ramasser une carcasse décapitée d’une chèvre, d’un mouton ou d’un veau, qui est lancée sur le sol au milieu du cercle des cavaliers. Une fois prise, le cavalier doit emmener avec lui la carcasse afin d’atteindre une zone déterminée. À titre d’information, les chevaux qui participent à ce jeu traditionnel suivent un entraînement spécial et leurs prix sont très chers. En général, le Bouzkachi se déroule à l’occasion de la Fête nationale kirghize, c’est-à-dire le 31 août.

Contempler des édifices religieux en tout genre

Pour que les vacances au Kirghizistan soient inoubliables, la visite de la ville d’Och est à ne pas manquer. Ce lieu de villégiature pour les touristes recèle de magnifiques collines ainsi que des édifices religieux sous toutes les formes. Afin de découvrir ce site mystérieux et de tenter de percer son secret, un petit détour au cœur de cette cité est de mise. Deuxième plus grande ville du Kirghizistan, Och regorge de trésors culturels insoupçonnés, si on ne parle que de la magnifique montagne Takhti-Suleyman. Longtemps considérée en tant que lieu de pèlerinage, elle figure parmi les hauts lieux sacrés des musulmans. Au cours de cette expédition, les routards auront aussi l’opportunité de visiter la Dom Babura ou la maison de Babur. Il s’agit d’une minuscule mosquée qui constitue la fierté des résidents d’Och. Le musée « La Grande Route de la Soie » vaut également le détour lors de cette escapade dépaysante. Celui-ci est consacré au développement historico-religieux de la région.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *